Wallbanian Railway ( 2014 )

Cette série est née d’un simple constat… Entre 2010 et 2012, j’ai rejoint Georgiane Ceric pour co-organiser les expositions de la galerie […]

Cette série est née d’un simple constat…
Entre 2010 et 2012, j’ai rejoint Georgiane Ceric pour co-organiser les expositions de la galerie You Art à Liège.
Ca m’a fait faire un paquet de voyages entre Tournai et Liège…
Hors la durée interminable du dit voyage, la fenêtre du train permettait un constat social implacable sur l’état global de la Wallonie…
C’est ainsi qu’en écho à la mythique Wallifornie j’avais décidé d’appeler ma région la Wallbanie…
Cette géographie « intercalaire » s’est ensuite étoffée du Nordistan et du Wallabama…
L’idée pour le Wallabama, c’est le côté plus forestier, plus rural… avec Tamines en « zone frontière »: Il y a toujours autant de détritus, de métaux rongés par la rouille, mais mieux rangés…

Ca s’inscrira plus globalement dans un projet que j’ai entamé autour de cette géographie imaginaire, Leaving Wallbania…

Une bonne partie de ces photographies a été publiée dans le numéro 26 (automne 2015) de l’excellent magazine C4 (le magazine qui te pend au nez). Vous pouvez le lire ici.
J’y suis agréablement entouré de mes bons amis, Ma Blondiau, Sisca Locca, Benjamin Monti et Jean Bourguignon.
Mais le mieux c’est de l’acheter et ainsi soutenir la presse indépendante!