Issues de secours

Marta Mendes, une immigrée portugaise de 58 ans, collectionne les articles de presse relatant des meurtres conjugaux. Elle les accroche au mur et apprend par cœur la liste des victimes, comme une cinglée. Ces “faits divers” ouvrent en elle comme au couteau l’urgence de partager ce qu’elle entend : le silence dans lequel ces crimes s’effacent.
Emportée dans une quête folle de reconnaissance, elle se met à écrire des lettres… au Roi Philippe.

Comment comprendre le silence qui entoure les faits glaçants dont nous sommes les témoins ? Qu’est-ce qui nous définit en tant que sujets humains devant le crime ? Notre capacité à “se mettre à la place de l’autre” peut-elle être le levier de toute humaine révolte ? C’est cette dernière question qui a emporté Céline Delbecq vers l’écriture de Cinglée.

En résonance avec la nouvelle création théâtrale de Céline Delbecq, François Salmon et moi sommes allés à la rencontre de personnes, travailleuses /travailleurs souvent dans l’ombre.

François les a questionné(e)s. Nous les avons écouté(e)s. Je les ai photographié(e)s.
Ça s’appelle Issues de secours.

L’exposition prolonge et accompagne le spectacle.
Des mots, des visages, regards croisés de travailleurs sociaux, médecins, policiers, magistrats, qui œuvrent au quotidien pour tenter d’enrayer le cycle des violences conjugales.

Maison de la culture, en novembre, du mar au ven de 9h à 14h ou sur RDV : greg_vanlaecken@maisonculturetournai.com

Cinglée:
mar 5 et mer 6/11, 20h • maison de la culture de Tournai

Issues de secours:
Vernissage/temps de rencontre : mer 6/11, 19h00

En Belgique, une centaine de viols sont commis chaque jour et 40 femmes sont tuées chaque année, même s’il n’y a pas encore de chiffres officiels établissant le nombre de féminicides.

Gordon War Écrit par :

Les commentaires sont fermés.