« Prague ne vous lâche pas. En tout cas pas nous deux. Cette petite mère a des griffes. Il faut bien s’y soumettre, n’est-ce pas? Il faudrait mettre le feu à deux endroits: à Vysehrad et au Château. Alors il serait possible de nous en échapper. »
Franz Kafka à Oskar Pollak, 1902

Prague, c’est chez moi.

J’ai découvert ma Praha Magica durant l’été 1993.
L’époque était à la fois difficile et foisonnante, pleine de promesses folles face à un occident déjà terne et moribond. Au cœur de l’Europe, un temps suspendu, ouvert à tout les possibles…
J’y suis retourné, obsessionnellement.

Je suis devenu un familier du Slavia, un habitué de la hospoda U vystrelenyho oka
Les gris et blancs des pavés de Žižkov, náměstí Míru ou Barandov me le sont autant.

Je prépare donc « La Petit Mère a des griffes », une sélection photographique de (presque) 25 années, là-bas, chez moi…

COMMENTS

No comments yet.